Image
3

Un coin bureau

Se mettre à travailler lorsqu’on est chez soi, c’est compliqué, surtout dans un petit studio où le canapé lit dirigé vers la TV est quasiment la seule tentative d’aménagement. Bosser l’ordinateur sur les genoux et les papiers étalés sur la table basse n’est pas la meilleure idée, c’est pas très confortable et ça ouvre la porte à toutes les tentations… Adieu la productivité! Il y a pourtant une solution pour éviter de se déplacer jusqu’à la médiathèque à la dernière minute : se créer un coin bureau.

GIF

Trouver le bon endroit

Chez moi il y a un coin où le four et le micro-ondes sont empilés sur un meuble qui menace de s’écrouler… Pas la peine de tenter le Diable, je leurs trouverai une autre place! Une fois déplacés, ce petit coin dévoile son potentiel : à coté de la baie vitrée je peux bénéficier d’une vue dégagée rien qu’en tournant la tête et de la lumière naturelle. Parfait pour les nerfs et la motivation! Tournée vers un mur vide, je peux dire au revoir aux distractions et bonjour à l’inspiration : je vais m’en servir pour afficher post-it, affiches, photos et autres

Délimiter les espaces

Ici, c’est le coin dodo, ici, le coin boulot! Pour ce faire, il faut créer une séparation visuelle. A défaut de pouvoir fabriquer des cloisons entre les pièces on utilise des meubles ou des objets déco pour dessiner une ligne imaginaire. Un canapé tourné, un bar, un rideau , des plantes ou encore des guirlandes lumineuses, sont autant d’astuces qui servent à séparer (visuellement!) deux espaces distincts. Pour mon espace bureau, je récupère une petite étagère Ikea qui en plus de me cacher la vue de la partie « chambre » va être très utile à mes deux pièces en même temps. Plus c’est « multifonction« , mieux c’est!

S’immerger dans un environnement de travail

Pas la peine de courir acheter un bureau à proprement parler, tout ce dont on a besoin c’est d’un support, assez solide et à la bonne hauteur de préférences… n’importe quelle table à manger récupérée peut faire l’affaire, en bois de préférence car c’est plus facile a repeindre. Si l’on n’a pas ça sous le coude, (je peux comprendre…) on fil acheter 2 tréteaux et un plateau dans un magasin de bricolage. C’est pas chère et facile à customiser si besoin. Moi j’aime la chaleur du « bois » qui ira parfaitement avec l’étagère, donc je prends un plateau en bois brut et les pieds peints en blanc pour qu’ils soient discrets. Si vous êtes plutôt dans un style industriel, les tréteaux s’y prêtent très bien, on les laisse visibles avec le bois et le métal apparents pour un aspect « brut ». Dans l’esprit de ma déco, je choisis une chaise en bois peinte en blanc, et l’astuce c’est de la prendre pliante pour pouvoir la ranger contre le mur quand on ne travaille pas. Gain de place oblige! Ajoutez à cela une lampe d’architecte que l’on trouve facilement dans tous les coloris et à bas prix, et on crée ainsi une athmosphère claire et lumineuse qui stimule les neurones.

Ranger

C’est bien beau de pouvoir rédiger tranquillement dans son coin, mais on en fait quoi de nos piles de dossiers? Eh bien tout en optimisant l’espace, on accessoirise notre bureau. Cela permet également d’apporter des touches de couleurs à cet espace. Dans un premier temps, on utilise évidemment l’étagère qui nous sert aussi de paroi de séparation. Elle est parfaitement bien placée pour ranger tous vos gros classeurs et bouquins qui prennent de la place. Autre élément essentiel qui prend de la place : l’imprimante. On la dissimule sur une des étagères, prête à l’emploi, et derrière un joli rideau ou bout de tissu qui fait la hauteur du meuble (On peut aussi placer ce rideau du coté chambre pour cacher complètement le coin bureau). Le choix des couleurs et des motifs du tissu marque le ton de la déco générale : on part à la recherche de paniers à roulette en guise de tiroirs, de range-revues, de porte-courrier et autres boîtes pratiques, assortis au tissu. On trouve des objets design pour peu cher si l’on sait où aller… La chaise en bois peu confortable devient très agréable avec un gros coussin bien moelleux. Et enfin, on se sert de masking tape et de post-it pour afficher nos photos, pour éviter les trous dans le mur. Et l’astuce c’est d’accrocher des fils pour pouvoir épingler calendrier, affiches, ou autres cartes postales grâce à des trombones ou même à des pinces à linge…

PlancheMobilier

Publicités

3 réflexions sur “Un coin bureau

  1. Salut Alexandra,
    Je ne sais pas si tu te souviendras de moi. On était ensemble au collège puis un peu au lycée. J’ai découvert ton blog via Facebook et j’aime beaucoup ! J’ai particulièrement apprécié cet article qui me donne envie de réaménager mon appart 🙂
    Bonne continuation à toi sur ce blog (et ailleurs!)
    Bises,

    Julia D.

    • Salut Julia! Bien sûr que je me souviens de toi, ça fait longtemps! Je te remercie pour ces compliments, contente que ce que je fais puisse t’être utile!
      Que deviens-tu? Tu es toujours sur Rueil?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s